Semences potagères – Première session


La première session du cycle de formation “produire ses semences potagères” s’est déroulée ce samedi 13 février à la salle de la Doline à Sébazac-Concoures, mise à disposition par la mairie.

Un succès encourageant

Le public a répondu nombreux : près d’une cinquantaine de personnes y ont assisté. Parmi les adhérents et les nouveau venus, la présence d’Alain Leloup, maraîcher et président de L’APABA (association des producteurs et agriculteurs bio d’Aveyron) a été remarquée et appréciée, ce qui encourage les membres organisateurs de l’association Biodiva, à la fois surpris et enchantés d’un tel engouement.

Cette formation s’appuie sur la réalisation récente par la coopérative Longo Maï d’un documentaire pédagogique de près de plus de 7 heures (un superbe coffret de 4 DVD ! – plus d’info sur seedfilm.org). Elle était animée par Benoit Bianciotto, paysagiste-pépiniériste et fondateur de la Pépinière des Carlines, une petite structure agricole interdisciplinaire tournée vers l’autonomie alimentaire et l’acclimatation de plantes nourricières au climat de moyenne montagne.

Déroulé de la séance

Une première partie théorique a permis à chacun de rependre pied les bases indispensables à tout jardinier : comment est constituée une graine, comment choisir ses semences, les types de fleurs et les modes de pollinisation. Un des points essentiels de cette partie a également été l’idée de co-évolution entre les plantes et les populations humains : les plantes cultivées s’acclimatent très rapidement à tout nouvel environnement et se renforcent “naturellement” au fil des ans.

Une pause-goûter a permis ensuite à chacun de faire connaissance avec les autres participants et de procéder à un troc de graines et de plants. A cette occasion il été rappelé combien la savoir culturel associé à chaque graine était aussi important que la plante elle-même.

Finalement, la dernière partie a permis à chacun de découvrir, au travers des vidéo, les gestes simples permettant de reproduire ses graines de laitue, haricot et tomate.

Pour aller plus loin…

Au travers de ce cycle de formation, l’association Biodiva espère pouvoir fédérer en une dynamique collective tant les jardiniers particuliers que les professionnels (maraîchers, paysans-boulangers, éleveurs, jardiniers-paysagistes, associations paysannes, etc.). L’idée d’une Maison des Semences Paysannes adaptées au climats spécifiques du Massif Central fait son chemin, à l’image de la MSP du Lot, récemment créée avec l’aide d’un financement participatif.

La deuxième session, accessible à tous et surtout à ceux qui n’ont pas pu venir à ce jour-ci, se tiendra le samedi 12 mars, même lieu, même heure (début à 14h). Merci de penser à vous inscrire.

Aller à la barre d’outils