A l’origine de la pomme


Le berceau originel de la pomme

D’après les travaux du botaniste Aymak Djangaliev, les forêts de pommiers sauvages de la région du Tian Shan, au Kazakhstan, seraient le berceau « originel» de la pomme. Leur extraordinaire biodiversité provient des milieux et climats très variés dans lesquels ces forêts se sont développées, aussi bien en altitude (jusqu’à 2400 m), que dans des zones arides et chaudes.

Dans ces conditions si diverses, les pommiers sauvages du Tian Shan ont acquis une incroyable biodiversité, d’autant que chaque arbre est différent de son voisin, au niveau de sa forme comme de ses fruits. Car le pommier ne s’autoféconde pas : le pollen père d’un arbre doit féconder les carpelles femelles d’un autre pommier et le code génétique des pépins de ses fruits est différent de celui de chacun de ses «parents».

Cette multiplicité de caractères rend les pommiers sauvages du Tian Shan adaptables aux conditions écologiques les plus variées. Autre particularité de ces pommiers sauvages : ils portent des fruits de bonne taille, souvent nombreux et goûteux, caractéristiques réservées aux pommiers domestiques.

L’ours, sélectionneur de la pomme « originelle » ?

L’ours du Tian Shan est l’artisan de cette évolution. Gourmand, il a effectué dans ces forêts, sur des millions d’années, une sélection des fruits les plus gros et les plus sucrés, en disséminant leurs pépins dans ses excréments, assurant ainsi la pérennité des arbres porteurs des meilleurs fruits.

Sources :

«L’Origine de la pomme ou le jardin d’Eden retrouvé», un film de Catherine Peix ;

Une conférence de Catherine Peix :

https://www.youtube.com/watch?v=wNQG4egtwWI

Aller à la barre d’outils